Troubles Musculo-Squelettiques professionnelle du Coude en Tunisie : épidémiologie et conséquences socio-professionnelles

Article Original

Nihel khouja¹, Jihen Hsinet¹, Kais Abdennadher², Emna Baraketi¹, Saloua Ismail¹, Amani Dallagi¹, Sami Abdelfattah², Aida Benzarti Mezni¹

1- Service de médecine du travail et de pathologies professionnelles CHU La Rabta - Tunisie.
2- Direction centrale du contrôle médicale de la Caisse Nationale d'assurance Maladie (CNAM) de Tunis - Tunisie.

Rev Mar Rhum 2023; 65:45-55

Introduction : Les troubles musculo-squelettiques (TMS) occupent le premier rang des maladies professionnelles (MP) en Tunisie. Ils peuvent toucher le coude et être source d'handicap professionnel.

Objectifs : Décrire les caractéristiques épidémiologiques et cliniques des TMS du coude reconnus en Tunisie, identifier les facteurs de risques de ces affections et évaluer leur impact socio-professionnel.

Méthodes: Etude descriptive rétrospective portant sur les cas de TMS du coude reconnus comme MP par les Comités de Reconnaissance des Maladies Professionnelles de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, en Tunisie, entre 2012-2018.

Résultats : Nous avons colligé 431 cas de TMS du coude soit 8,35% de toutes les MP reconnues et 11,8% des TMS reconnus durant la même période. L'incidence annuelle moyenne était de 4,3 cas. Les patients avaient un âge moyen 43,59 ans avec un sexe ratio de 0,21. Le secteur d’activité le plus pourvoyeur était l’industrie textile (60,6%). L’ancienneté professionnelle moyenne était de 16,78 ans. Les facteurs biomécaniques étaient des mouvements répétitifs (92,8%), des mouvements forcés

(67,1%) et une posture statique prolongée (7,4%). Il s’agissait d’épicondylite latérale (79,1%), l'épicondylite médiale (14,2%) et de syndrome du nerf ulnaire (10,7%). Ces pathologies étaient associées à d’autres TMS notamment le syndrome du canal carpien (25,8%). Ces TMS était à l'origine de 15342 jours de travail perdus. Le taux d’incapacité partielle permanente était de 10,6% avec une perte d'emploi chez 15,63%.

Conclusion : Les TMS du coude sont responsables de lourdes conséquences économiques et socio-professionnelles justifiant la mise en place d’une stratégie préventive adaptée au sein des secteurs à risque.

Background : Musculoskeletal disorders (MSDs) are the primary occupational disease (OD) in Tunisia. They can touch the elbow and cause occupational disability.

Aims : Describe the epidemiological and clinical characteristics of elbow MSDs recognized in Tunisia, identify the risk factors of these MSDs and assess their socio-professional impact.

Methods: Retrospective descriptive study of elbow MSDs recognized as compensable OD by the Committees for the Recognition of Occupational Diseases of National Health Insurance Fund, in Tunisia, from 2012 to 2018.

Results : We collected 431 cases of elbow MSDs or 8.35% of all recognized MSDs and 11.8% of recognized MSDs during the same period. The average annual incidence was 4.3 cases. Patients had a mean age of 43.59 years with a sex ratio of 0.21. The largest provider was the textile industry (60.6%). The average length of employment was 16.78 years. Biomechanical factors were repetitive movements (92.8%), forced movements (67.1%) and prolonged static posture (7.4%). These were lateral epicondylitis (79.1%), medial epicondylitis (14.2%) and ulnar nerve syndrome (10.7%). These pathologies were associated with other MSDs including carpal tunnel syndrome (25.8%). These MSDs were responsible for 15,342 days of lost work. The rate of permanent partial incapacity was 10.6% with a job loss in15.63%.

Conclusion : Elbow MSDs are responsible for heavy economic and socio-professional consequences justifying the implementation of a preventive strategy adapted within risk sectors.

Mots-clés: Troubles musculo-squelettiques Professionnels; Coude, Facteurs de risque; Aptitude; Indemnisation.