Calcinoses sous cutanées au cours de la sclérodermie systémique : à propos de 6 cas

Cas Cliniques

Hassane Harouna, Wassila Bouissar, Fatima Zahra Alaoui, Khadija Echchilali Mina Mouddatir, Hassan El Kabli.

Service de Médecine Interne, CHU Ibn Rochd, Casablanca - Maroc.

Rev Mar Rhum 2017; 42: 50-5

Introduction : Les calcinoses sous cutanées découlent de la précipitation de sels de calcium dans le tissu sous-cutané. Rares, ces calcinoses peuvent faire évoquer certaines maladies de système comme la sclérodermie systémique. Le diagnostic étiologique fait appel à la localisation anatomique des calcifications et des anomalies associées. Nous étudions les calcinoses sous-cutanées au cours de la sclérodermie systémique à propos de 6 cas.

Méthodes et patients : Etude des cas cliniques sur une période de 31 ans, concernant 6 cas de calcinose sous cutanée à travers une série de 142 cas de sclérodermie systémique recensés dans le même service. Aucun de nos patients n’avait de troubles du métabolisme phosphocalcique.

Résultats : 6 cas de calcinose sous cutanée ont été observés parmi les 142 cas de sclérodermie systémique soit 4,22%. L’âge moyen était de 37,2 ans avec un sexe féminin. Le délai diagnostic moyen était de 5,2 ans. La calcinose était localisée au niveau des extrémités digitales et/ou poignets chez 5 malades et diffuse chez une patiente. L’issue de concrétions calcaires a été observée dans 2 cas. L’atteinte cutanée était diffuse chez 3 patientes et limitée dans 3 cas. L’atteinte articulaire était notée chez une patiente et l’atteinte pulmonaire chez 3 autres. Le bilan immunologique était positif chez 4 patientes dont 2 cas : Ac anti-centromères et 2 autres anti-Scl70. La radiographie réalisée chez tous nos malades a montré des calcifications des parties molles. Nos 6 patientes ont été mises sous diltiazem et colchicine. Le cyclophosphamide a été administré chez les patientes une atteinte pulmonaire et une bonne évolution a été noté. La calcinose sous-cutanée n’a pas régressé sous le traitement administré.

Conclusion : La calcinose sous-cutanée sclérodermique est d’évolution imprévisible. Le traitement des formes localisées est essentiellement chirurgical pendant que celui des formes diffuses soit sujet à discussion.

Introduction : Subcutaneous calcinosis enssues from calcium salts precipitation in the subcutaneous tissue. Rare, these calcinosis can Recall some systemic diseases such as systemic scleroderma. Etiologic diagnosis

 

involves the
localization
We study subcutaneous calcinosis in systemic scleroderma about 6 cases.

anatomical calcifications and associated anomalies.

Methods and Patients : Study of clinical cases along 31 years, concerning 6 cases of subcutaneous calcinosis through a series of 142 cases of systemic scleroderma recorded in the same department. None of our patients had phosphocalcic metabolic disorders.

Results : 6 cases of subcutaneous calcinosis were noticed among 142 cases of systemic scleroderma, ie 4.22%. The average age was 37.2 years with a totally feminine sex. The mean diagnosis delay was 5.2 years. calcinosis was localized at the digital extremities and / or wrists in 5 patients and diffused in one patient. Calcareous concretions outcome was noticed in 2 cases. The cutaneous affection was diffuse in 3 patients and limited in 3 cases. Joint affection

Was noted in one patient and pulmonary affection in 3 patients. The immuno assessment was positive in 4 patients, 2 cases of which : ac Anti-centromere and 2 others: anti- Scl70. The radiography performed for all our patients showed out soft parts calcifications. Our 6 patients were admininstered diltiazem and colchicine. Cyclophosphamide was administered in patients with chronic lung disease. Subcutaneous calcinosis did not really regress under the treatment given.

Conclusion : Sclerodermal subcutaneous calcinosis is unpredictable. The treatment of localized forms is mainly surgical while the treatment of diffused forms is subject to discussion.

Mots-clés: 6 cas, calcinoses sous cutanées, sclérodermie systémique.