Enquête sur la connaissance des femmes ostéoporotiques marocaines de leur maladie.

Articles Originaux

Fatima Belaziz, Kawtar Nassar, Wafae Rachidi, Saadia Janani, Oufae Mkinsi.

Service de rhumatologie, CHU Ibn Rochd, Casablanca- Maroc.

Rev Mar Rhum 2017; 41: 32-6

Propos: Les données de la littérature actuelle spécifiques à l’éducation thérapeutique du patient (ETP) dans l’ostéoporose, montrent qu’elle améliore les scores de connaissance de la maladie et l’adhésion aux traitements. L’évaluation des connaissances de nos malades ostéoporotiques est la première étape dans l’élaboration d’une ETP adapté à notre réalité socioculturelle et économique.

Méthodes: Il s’agit d’une étude épidémiologique descriptive et transversale, à l’aide d’un questionnaire sur, la définition, les symptômes et les facteurs de risque de l’ostéoporose, le risque de fractures, l’observance du traitement et les attentes des patientes vis-à-vis du traitement. L’analyse des données statistiques a été réalisée à l’aide du logiciel SPSS (version 19) et Microsoft Office Excel 2010. L’étude de corrélation entre les variables qualitatives a été réalisée via le test du Khi-deux.

Résultats: 80 patientes ont été interrogée, 90% des participantes définissaient l’ostéoporose comme une fragilité osseuse. 60 % rattachaient des douleurs variées du corps à l’ostéoporose, 71.25% ne connaissaient pas les facteurs de risque, seulement 21,25 % connaissaient au moins un facteur de risque de fracture, 33.75% des patientes n’étaient pas compliantes. Environ 84 % des patientes pensaient guérir leurs douleurs avec les traitements anti-ostéoporotiques. En analyse bivariée, il y avait une corrélation statiquement significative entre la non compliance et, respectivement, la mauvaise connaissance des facteurs de risques de l’ostéoporose et la mauvaises connaissance des symptômes de la maladie.

Conclusion: Ce travail illustre une connaissance insuffisante de l’ostéoporose, une attention accrue devrait être portée à l’éducation de ces femmes afin d’optimiser leur prise en charge.

Background: Osteoporosis is a major and growing public health problem. The data in the literature specific to healthcare professional-led education for patients with osteoporosis show that these sessions lead to improved knowledge scores on osteoporosis, increased adherence to treatment. This survey is the first step in the development of a healthcare professional-led education adapted to our socio-cultural and economic reality.

Methods: This is a cross-sectional descriptive epidemiological study, by a questionnaire about the definition and symptoms of osteoporosis, risk factors and fracture risk of the disease, treatment adherence and patient expectations of treatment. The analysis of statistical data was performed using SPSS software (version 19) and Microsoft Office EXCEL 2010. The comparison was made by the Chi- square test for qualitative variables.

Results: 80 patients were interviewed. 90% of participants define osteoporosis as bone fragility. 60% of them relay their varied pain to the osteoporosis, 71.25 % ignore the risk factors of osteoporosis. Only 21.25% know at least one of the factors risk of fracture. 33.75 % are not compliant. 83.75% of patients think that the osteoporosis treatment will heal their pains. In bivariate analysis, there is a statistically significant correlation between the non compliance and, respectively, the lack of knowledge of risk factors for osteoporosis and the lack of knowledge of symptoms.

Conclusion: This work shows an insufficient knowledge of osteoporosis; more attention should be paid to the education of these women to optimize their care management.

Mots-clés: Ostéoporose, connaissance, malade, éducation.