• Accueil
  • Dernier Numéro
  • Quelle différence y a-t-il entre myélome multiple chez un sujet jeune et un sujet âgé ?

Quelle différence y a-t-il entre myélome multiple chez un sujet jeune et un sujet âgé ?

Articles Originaux

Hana Sahli1,2, Asma Bachali1,3, Raoudha Tekaya1,2, Ines Mahmoud1,2, Chaker Yacoubi1,2, Olfa Saidane1,2, Leila Abdelmoula1,2

1 Université de Tunis El Manar, Faculté de Médecine de Tunis, 1007, Tunis - Tunisie.
2 Service de rhumatologie, Hôpital Charles Nicolle, Boulevard 9 Avril 1006 Tunis Bab Souika - Tunisie.
3 Laboratoire de Biologie Médicale, Hôpital Mohamed Tahar Maâmouri, EL Mrezka –8000 Nabeul - Tunisie.

Rev Mar Rhum 2017; 41: 44-51

Objectif : Le but de cette étude est de comparer le profil du myélome multiple chez le sujet jeune versus le sujet âgé.

Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective sur 14 ans [2000-2013] ayant inclus 60 dossiers de patients suivis pour myélome multiple. Nous avons relevé puis analysé les données cliniques et paracliniques au moment du diagnostic et réalisé une comparaison entre les patients âgés de moins de 65 ans (n=30) et ceux âgés de plus de 65 ans (n=30).

Résultats : Le caractère inflammatoire des douleurs osseuses était plus fréquent chez les sujets jeunes (p=0,003). Les localisations au bassin et au rachis dorsal étaient plus fréquentes chez les sujets jeunes (p= 0,04 et p=0,03). Les complications étaient moins fréquentes chez les jeunes patients: la compression de la moelle épinière (p=0,03) et les fractures lombaires (p=0,02). Les jeunes patients présentaient une vitesse de sédimentation moins élevée (p=0,01). La proportion de patients qui avaient une plasmocytose médullaire supérieure à 50% était statistiquement plus élevée chez les patients jeunes (p=0,04). La proportion des patients classés stade III était statistiquement plus élevée chez les sujets jeunes (p=0,045). La durée moyenne de survie était plus prolongée chez les sujets jeunes (p=0,04).

Conclusion : Le myélome multiple du sujet âgé de moins de 65 ans est caractérisé par une forte masse tumorale et de bons facteurs pronostiques.

Aim of the work : We analyzed the presenting features in young patients with multiple myeloma compared with patients 65 years of age and older.

Patients and methods : This is a retrospective study over 14 years (2000-2013) which included 30 patients with multiple myeloma aged younger than 65 years and 30 patients with multiple myeloma aged more than 65.

Results : Multiple myeloma in young patients was characterized by the most common nocturnal bone pain (p = 0.003), the pelvis and thoracic spine bone pain (p = 0.04 and p = 0.03). Complications were less frequent in young patients: Spinal cord compression (p=0.03), lumbar fractures (p = 0.02). Biologically, young patients had a less a sedimentation rate (p = 0.01). The proportion of patients with a clonal bone marrow plasma cells greater than 50% was higher in young patients (p = 0.04). The proportion of patients classified as stage III was higher in young patients (p = 0.045). The average survival time was more prolonged in young subjects (p = 0.04).

Conclusion : Patients with myeloma younger than 65 years of age had a large tumor burden but more favorable prognostic features.

Mots-clés: Myélome multiple; Jeune; Survie; Pronostic; Rhumatologie.