Imagerie moderne de la qualité osseuse dans l’ostéoporose.

FMC

Fatima Belaziz, Kawtar Nassar, Wafae Rachidi, Saadia Janani, Ouafa Mkinsi.

Service de Rhumatologie, CHU Ibn Rochd, Casablanca - Maroc.

Rev Mar Rhum 2017; 40: 16-23

Les modifications de la densité minérale osseuse (DMO) mesurées par absorption biphotonique à rayon X (DXA) ne peuvent expliquer à elles seules les variations de la solidité osseuse, d’où l’intérêt d’explorer d’autres paramètres de la solidité osseuse, principalement, l’architecture de l’os. L’enjeu des nouvelles imageries est donc la caractérisation de l’architecture osseuse pour améliorer l’évaluation du risque fracturaire. La tomodensitométrie quantitative (TDMQ) apparaît un outil très puissant, permettant une meilleure estimation de la DMO ainsi que la détermination des paramètres géométriques de l’os. Plusieurs études suggèrent que la densité volumique (vBMD) et les paramètres microarchitecturaux mesurés par tomodensitométrie quantitative périphérique à haute résolution (HR-pQCT) ou micro-CT sont supérieurs à la DXA dans la détection de la perte osseuse et la prédiction du risque fracturaire. L’intérêt de l’IRM a été récemment rapporté dans le diagnostic de l’ostéoporose, mais ses résultats nécessitent une confirmation par des études prospectives. Les paramètres de textures osseuses mesurés par radiographie ou ultrasonographie quantitative ont une valeur clinique ajoutée sur la DMO pour le diagnostic de l’ostéoporose, mais jusqu’à présent leur utilisation clinique à l’échelle du patient n’est pas recommandée. Le Trabecular bone score (TBS) est un paramètre de texture osseuse sans unité, reflétant la microarchitecture osseuse, il est mesuré de façon automatique sur une acquisition du rachis lombaire, et ce, par un logiciel facilement intégré dans les appareils (DXA). Le TBS semble être un outil prometteur, rapide, reproductible et inoffensif pour l’exploration de l’architecture osseuse. Sa sensibilité est meilleure pour le diagnostic de l’ostéoporose et la prédiction du risque de fracture, et cela a bien été démontré par plusieurs études.

The changes in bone density measured by dual-photon absorptiometry (DXA) cannot by themselves explain the variations of bone strength, which underlines the interest of exploring other bone strength parameters, mainly , the bone architecture. The challenge of new imaging is the characterization of bone architecture in order to improve the assessment of fracture risk. The TDMQ appears to be a very powerful tool, allowing a better estimation of BMD and the determination of the geometric parameters of the bone. Several studies suggest that the vBMD and the microarchitectural parameters measured by HRpQCT are superior to DXA in detecting bone loss and the prediction of fracture risk. The value of the MRI was recently reported in the diagnosis of osteoporosis, but the results require confirmation in prospective studies. Bone texture parameters measured by X-ray or quantitative ultrasound have a clinical added value on BMD for the diagnosis of osteoporosis, but so far their clinical use to the patient’s scale is not recommended. The Trabecular bone score (TBS) is a bone texture parameter without unit, reflecting bone microarchitecture, it’s measured automatically on acquisition of the lumbar spine, by a software easily integrated in DXA devices. The TBS seems to be a promising tool, fast, reproducible and safe for the exploration of bone architecture, its sensitivity is better in the diagnosis of osteoporosis and prediction of fracture risk, and this has been demonstrated by several studies.

Mots-clés: Ostéoporose; Imagerie moderne; Architecture osseuse; Qualité osseuse.