Encéphalopathie de Gayet Wernicke secondaire à une intolérance au Méthotrexate : une sérieuse complication des vomissements chroniques

Cas Cliniques

Houda Sahraoui, Imane El Bouchti

Service de Rhumatologie, CHU Mohamed VI, Marrakech, Maroc.

Rev Mar Rhum 2020; 51:68-71

L’encéphalopathie de Gayet-Wernicke (EGW) est une complication sévère d’un déficit en thiamine. Le diagnostic peut être difficile à porter en raison de formes cliniques frustes ou atypiques. Bien qu’elle soit souvent associée à l’alcoolisme chronique, elle peut aussi survenir dans toutes les situations qui entraînent un déficit en thiamine : dénutrition, vomissements chroniques, jeûne prolongé, et alimentation artificielle exclusive. C’est une complication rare, réversible si la prise en charge est rapide. Nous rapportons un cas d’encéphalopathie de Gayet-Wernicke survenue chez une patiente suivie pour polyarthrite rhumatoïde établie traitée par Méthotrexate. Des vomissements chroniques incoercibles dans un contexte d’intolérance digestive au Méthotrexate en constituent la seule cause retrouvée.

Gayet-Wernicke’s encephalopathy is a serious complication of thiamine deficiency. The diagnosis may be difficult because of frustrating or atypical clinical forms. Chronic alcoholism is recognized as the most commun cause of Gayet-Wernicke’s encephalopathy, but other causes including malnutrition, chronic vomiting, prolonged fasting, and exclusive artificial feeding have been documented. It is a rare complication that can be reversible if the care is fast. We report a case of Gayet-Wernicke’s encephalopathy complicating uncontrollable vomiting secondary to severe Methotrexate intolerance in a patient with rheumatoid arthritis.

Mots-clés: Encéphalopathie de Gayet Wernicke; Méthotrexate; polyarthrite rhumatoïde.