Arthrite réactionnelle à Blastocystis Hominis - A propos d’un cPolyarthrite chronique révélant une maladie de Gaucher - à propos d’un casas et revue de la littérature

Cas Cliniques

Najlae El Ouardi, Abderrahim Majjad, Laila Toubane, Hamza Toufik, Julien H. Djossou, M Ahmed Ghassem, Lahcen Achemlal

Service de Rhumatologie, Hôpital Arrazi, CHU Mohammed VI, Marrakech -Maroc.

Rev Mar Rhum 2020; 51:80-3

L’arthrite réactionnelle parasitaire à Blastocystis Hominis est exceptionnelle.

Nous rapportons le cas d’une jeune fille de vingt-deux ans présentant une oligoarthrite aigue précédée un mois avant par une diarrhée et une conjonctivite spontanément résolutives.

On a retenu le diagnostic d’arthrite réactionnelle après avoir exclu les autres étiologies d’une oligoarthrite aigue.  La recherche étiologique a mis en évidence une forme kystique de Blastocystis Hominis sur un examen parasitologique des selles et on a conclu à une arthrite réactionnelle parasitaire à Blastocystis Hominis. La patiente fut mise sous antibiothérapie à base de Métronidazole associée à un anti-inflammatoire non stéroïdien avec une bonne évolution.

L’arthrite réactionnelle parasitaire est rare. Les microorganismes les plus impliqués sont Giardia lamblia, Entamoeba histolytica, Trichomonas vaginalis, Toxoplama gondii et rarement Blastocystis Hominis. Ce dernier est un parasite commensal des selles qui peut engendrer parfois des symptômes tels que les douleurs abdominales, une diarrhée aqueuse. Le diagnostic repose sur l’examen parasitologique des selles. Le Métronidazole est le traitement de choix. L’analyse de la littérature trouve 3 cas d’arthrite réactionnelle à Blastocystis Hominis dans le monde. Notre cas est le 4ème décrit dans la littérature.

L’arthrite réactionnelle à Blastocystis Hominis est rare, d’où l’intérêt de l’examen parasitologique des selles devant une arthrite réactionnelle avec diarrhée.

The parasitic reactive arthritis of Blastocystis Hominis is exceptional.

We report the case of a twenty-two-year-old woman with acute oligoarthritis preceded a month by spontaneously resolving diarrhea and conjunctivitis. The diagnosis of reactive arthritis was retained after excluding other etiologies. The infectious balance revealed a cystic form of Blastocystis Hominis in the stool. The diagnosis of parasitic reactive arthritis due to Blastocystis Hominis was retained and the patient have received a treatment with the metronidazole antibiotic combined with a non-steroidal anti-inflammatory drug with good progress.

Parasitic reactive arthritis is rare. The most involved microorganisms are Giardia lamblia, Entamoeba histolytica, Trichomonas vaginalis, Toxoplama gondii and rarely Blastocystis Hominis. This is a commensal stool parasite that can cause abdominal pain and watery diarrhea. The diagnosis is based on the parasitological examination of the stool. The treatment of choice is the Metronidazole.

The literature review finds three cases of Blastocystis Hominis reactional arthritis worldwide. Our case is the 4th described.

The interest of this article is to show the interest of parasitological stool examination in response of reactive arthritis with diarrhea.

Mots-clés: Arthrite réactionnelle; Blastocystis Hominis.