Registre des Biothérapies de la Société Marocaine de Rhumatologie (RBSMR) : méthodes et résultats préliminaires des données à l’inclusion.

Articles Originaux

Ihsane Hmamouchi1,2, Redouane Abouqal2, Lahsen Achemlal3, Fadoua Allali4, Rachid Bahiri5, Imane El Bouchti6, Imad Ghozlani7, Hasna Hassikou8, Taoufik Harzy9, Linda Ichchou10, Oufae Mkinsi11, Radouane Niamane12, Abdellah El Maghraoui13.

1 Unité de Rhumatologie, Centre Hospitalier Provincial Temara, Maroc ;
2 Laboratoire de Biostatistiques, de Recherche Clinique et d’Epidémiologie (LBRCE), Faculté de Médecine et de Pharmacie, Rabat, Maroc ;
3 Service de Rhumatologie, Hôpital Militaire Mohamed V, CHU Ibn Sina, Rabat, Maroc
4 Service de Rhumatologie B, Hôpital El Ayachi, CHU Rabat-Salé, Maroc ;
5 Service de Rhumatologie A, Hôpital El Ayachi, CHU Rabat-Salé , Maroc ;
6 Service de Rhumatologie, Hôpital Arrazi, CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc ;
7 Service de Rhumatologie, CHU Agadir, Maroc ;
8 Service de Rhumatologie, Hôpital Militaire Meknès, CHU Hassan II, Maroc ;
9 Service de Rhumatologie, CHU Hassan II Fès, Maroc ;
10 Service de Rhumatologie, CHU Mohammed VI Oujda, Maroc ;
11 Service de rhumatologie, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc ;
12 Service de rhumatologie, Hôpital Militaire Avicenne, CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc ;
13 Cabinet de Rhumatologie, Rabat, Maroc.

Rev Mar Rhum 2019; 49:32-7

Introduction : Les registres nationaux de médicaments biologiques se sont révélés utiles pour les patients atteints de maladies rhumatismales et ont fourni des données importantes de la vrai vie. Au Maroc, nous manquons de données de tolérance de ces médicaments coûteux.

L’objectif de ce travail est de décrire la méthodologie du Registre des Biothérapies de la Société Marocaine de Rhumatologie (RBSMR) ainsi que les résultats préliminaires des données à l’inclusion.

Patients et méthodes : Il s’agit d’un registre historico-prospectif multicentrique de patients ayant une polyarthrite rhumatoïde (PR) ou une spondyloarthrite (SpA), traités par des médicaments biologiques dans les 10 services universitaires de rhumatologie du Maroc. Les patients sont évalués tous les six mois et chaque fois qu’ils subissent un événement indésirable ou un changement de traitement, avec un suivi programmé de 3 ans. Un questionnaire électronique est complété à chaque visite par l’investigateur. L’inclusion a débuté en Juin 2017 et s’est terminée en Janvier 2019, date du premier gel de la base de données.

Résultats : Le nombre de patients inclus était de 441, dont 419 patients validés (225 patients suivis pour PR et 194 suivis pour SpA). L’âge moyen des patients atteints de PR était de 51,9 ± 11,3 ans, dont 197 femmes (87,1%). La durée moyenne de la maladie était de 11,8 ± 8,3 ans et la durée médiane du traitement  était de 125 semaines dont 42% en initiation. Les biologiques utilisés étaient par ordre décroissant le rituximab (60,0%), le tocilizumab (23,1%), l’etanercept (7,6%), l’adalimumab (6,2%), l’infiliximab (0,9%) et le golimumab (0,9%). L’âge moyen des patients ayant une SpA était de 40,4 ± 13,8 ans, 123 patients étaient des hommes (63.4%), la durée médiane du traitement biologique en cours était de 84 semaines (31 ;290) dont 60% en initiation. Les biologiques utilisés dans la SpA étaient par ordre de fréquence décroissant l’etanercept (33,2%), l’adalimumab (30,1%), l’infiliximab (24,5%), le sekukinumab (1,0%) et le golimumab (0,5%).

Conclusion : Le RBSMR a fini sa phase de recrutement et pourrait nous permettre de répondre à différentes questions sur la tolérance et le maniement des biologiques dans la PR et les SpA dans la vraie vie de notre contexte marocain.

Background : National registries of biologic drugs have proven to be valuable in patients with rheumatic diseases in real-life situations. There is a lack of this kind of studies in North Africa.

Objectives of the study is to describe the methods and the preliminary results of the Moroccan registry of biological therapies in rheumatic diseases (RBSMR).

Methodology : Multicentric historical-prospective registry of patients treated for rheumatoid arthritis (RA) or Spondyloarthritis (SpA) with biologics in the 10 rheumatology departments of the university hospitals of Morocco with a planned follow-up of 3 years. An electronic questionnaire collects efficacy and tolerance data at least every six months and whenever patients experience an adverse event or a change in treatment. Inclusion period extended from May 2017 to January 2019.

Results : The registry enrolled 441 patients, 419 patients was eligible (225 RA, 194 SpA). The mean age of patients with RA was 51,9 ± 11,3 years, 197 women (87.1%), the average disease duration was 11.8 years (8.3) and the median duration of treatment was 125 weeks including 42% initiating therapy. For RA patients, the biologics used were rituximab (60.0%), tocilizumab (23.1%), etanercept (7.6%), adalimumab (6.2%), infliximab (0.9%) and golimumab (0.9%). The average age of SpA patients was 40,4 ± 13,8 years, 123 men (63.4%), the median duration of treatment was 84 weeks, including 60% initiating therapy. The biologics used in SpA were etanercept (33.2%), adalimumab (30.1%), infiliximab (24.5%), sekukinumab (1.0%) and Golimumab (0.5%).

Conclusions : RBSMR has achieved its recruitment time and will be able to answer various questions about the safety and the management of the biologics in RA and SpA in the Moroccan population.

Mots-clés: Registre; Biothérapie; Polyarthrite rhumatoïde; Spondyloarthrites.