Ostéonécrose aseptique non traumatique des épiphyses de l’adulte: étude de 42 observations au Sénégal.

Articles Originaux

Niasse Moustapha1, Tchawa Ngongang William1, Diouf Coumba1, Sarr Lamine2, Diouf Alioune Badara2, Sane André Daniel2, Dieme Charles2, Diallo Saïdou1

1 Service de Rhumatologie, CHU Aristide Le Dantec, Dakar - Sénégal.
2 Service d’Orthopédie-Traumatologie, CHU Aristide Le Dantec, Dakar - Sénégal.

Rev Mar Rhum 2019; 49:48-51

Introduction : L’ostéonécrose aseptique épiphysaire est peu décrite dans la littérature africaine. L’objectif de ce travail est de déterminer les profils épidémiologique, diagnostique et thérapeutique des ONA épiphysaires non traumatiques de l’adulte en milieu hospitalier sénégalais.

Patients et méthode : Etude rétrospective réalisée dans les services de rhumatologie et d’orthopédie-traumatologie du CHU Aristide Le Dantec de Dakar, où avaient été colligées les observations de patients adultes atteints d’ONA épiphysaire non traumatique entre Mars 2014 et Mai 2017. Le diagnostic avait été confirmé par la radiographie complémentée dans certains cas par la TDM ou l’IRM. Pour chaque observation, avaient été analysées les données épidémiologique, diagnostique et thérapeutique.    

Résultats : Ainsi, avaient été colligées 42 observations d’ONA chez 21 hommes et 21 femmes, d’âge moyen de 47,3 ans (extrêmes : 20 ans et 99 ans). Les facteurs de risque étaient par ordre de fréquence décroissante : systémiques (24 cas, soit 57%), les hémoglobinopathies (12 patients, soit 29%), endocrino-métaboliques (11 cas soit 26%) et toxiques (5 cas de corticothérapie soit 12%). Le début de la maladie était surtout progressif (22 cas). Le stade de la maladie était tardif dans la majorité des cas et dominé par l’atteinte de la hanche.  La mise en place de PTH était effectuée chez 57% des cas. 

Conclusion : Les facteurs étiologiques des ONA étaient dominés chez nos patients par celles systémiques. Le diagnostic était tardif et l’atteinte dominée par celle de la hanche.

Introduction : Aseptic osteonecrosis epiphysis is little described in the African literature. The objective of this work is to determine the epidemiological, diagnostic and therapeutic profiles of aseptic non-traumatic epiphyseal osteonecrosis in adults in Senegalese hospitals.

Patients and method : Retrospective study carried out in the rheumatology and orthopedics-traumatology departments of the Aristide Le Dantec Hospital in Dakar. We collected observations of adult patients with non-traumatic epiphyseal aseptic osteonecrosis between March 2014 and May 2017. The diagnosis was confirmed by radiography, supplemented in some cases by computed tomography and magnetic resonance imaging. We analyzed epidemiological, diagnostic and therapeutic data for each case.

Results : We collected 42 cases of aseptic osteonecrosis in 21 men and 21 women, with an average age of 47.3 years (range: 20 years and 99 years). Risk factors were decreasing in order of frequency: systemic (24 cases, 57%), hemoglobinopathies (12 patients, 29%), endocrine-metabolic (11 cases, 26%) and toxic (5 cases of corticosteroid therapy 12%). The onset of the disease was progressive in 22 cases. The stage of the disease was late in the majority of cases and dominated by the hip. Total hip arthroplasty was performed in 57% of cases.

CONCLUSION : The etiological factors of aseptic osteonecrosis were dominated in our patients by systemic causes. The diagnosis was late. Femoral epiphysis was the most frequent localization of the disease.

Mots-clés: Ostéonécrose aseptique ; Epiphyse ; Causes systémiques.