Une polyarthrite rhumatoïde masculine sévère révélant un syndrome d’Eagle.

Cas Cliniques

Yassine Lemrhari1, Miriam Ghazi2, Imane El Bouchti1, Radouane Niamane2

1 Service de Rhumatologie, Hôpital Arrazi, CHU Mohammed VI, Marrakech - Maroc. 2 Service de Rhumatologie, Hôpital Militaire Avicenne, Marrakech - Maroc.

Rev Mar Rhum 2016; 37: 40-4

Introduction : Le syndrome d’Eagle est une entité radio-clinique caractérisée par la présence d’une apophyse styloïde de l’os temporal, anormalement longue, ou une calcification du ligament stylo- hyoïdien. .

Observation : Il s’agit d’un patient âgé de 60 ans, suivi pour polyarthrite rhumatoïde sévère compliquée d’une luxation atloïdo-axoïdienne, chez qui le bilan radiologique a permis de découvrir fortuitement un syndrome d’Eagle.

L’IRM cervicale n’a pas mis en évidence de compression des structures vasculo- nerveuses adjacentes aux apophyses styloïdes excessivement longues.

La prise en charge thérapeutique a été basée sur le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et d’une surveillance régulière du syndrome d’Eagle.

Conclusion : Le syndrome d’Eagle dans cette observation a constitué une curiosité radiologique cliniquement asymptomatique, sans aucun retentissement vasculo-nerveux adjacent. Cependant, dans certains cas, il peut être source de douleurs cervicales atypiques et parfois de complications vasculo-nerveuses nécessitant une résection chirurgicale du processus styloïde.

Introduction : Eagle syndrome is a radio-clinical entity characterized by an elongated styloid process of the temporal bone or a calcified stylohyoid ligament.

Case report : We report the case of a 60 years old male having severe rheumatoid arthritis with atlantoaxial dislocation complication. His radiological assessment uncovered fortuitously an Eagle syndrome. Cervical MRI did not reveal any neurovascular compression due to the excessively long styloid processes.

The patient received treatment for his rheumatoid arthritis and its complications. Regular monitoring was carried out for Eagle syndrome.

Conclusion : Eagle syndrome in this report was a clinically asymptomatic radiological oddness, without any adjacent neurovascular impact. However, in some cases it can cause atypical cervical pain and sometimes neurovascular complications requiring surgical resection of the styloid process.

Mots-clés: Polyarthrite rhumatoïde; Luxation atloïdo-axoïdienne; Syndrome d’Eagle.