Actinomycose des os du pied - un diagnostic à ne pas méconnaître.

Cas Cliniques

Zeineb Alaya1, Raja Alaya1, Walid Osman2, Houneida Zaghouani3, Nader Naouar2, Chakib Kraiem3, Mohamed Ben Ayèche2, Elyès Bouajina1

1 Service de Rhumatologie, CHU Farhat-Hached, Sousse - Tunisie.
2 Service d’Orthopédie, CHU Sahloul, Sousse - Tunisie.
3 Service d’Imagerie Médicale, CHU Farhat-Hached, Sousse - Tunisie.

Rev Mar Rhum 2016; 35: 64-7

Introduction : L’atteinte osseuse est rare au cours de l’actinomycose.

Observation : L’observation d’une actinomycose des os du pied et probablement pulmonaire chez un homme âgé de 71 ans sous corticothérapie est rapportée. Le tableau clinique est peu évocateur. Un traitement par colchicine a été instauré initialement pour suspicion d’une arthrite métabolique des tarses avec absence de réponse clinique. La scintigraphie osseuse avait montré une hyperfixation au niveau des os du pied. L’échographie du pied a montré une collection de 12 mm communicant avec l’articulation. C’est la culture du liquide de ponction articulaire qui a permis de confirmer le diagnostic d’actinomycose. L’évolution sous clindamycine associée au cotrimoxazole puis relayé par vibramycine pour une durée totale de onze mois est favorable avec un recul de 12 mois.

Conclusion : Rappel des principaux aspects de l’actinomycose osseuse à travers l’analyse de la littérature.

Introduction : Bone involvement in actinomycosis is rare.

Exegesis : We report a case of a 71 year-old men with foot bone and pulmonary actinomycosis. The clinical symptoms were non-specific and the diagnosis was difficult. A treatment by colchicine was initially prescribed with the hypothesis of metabolic foot arthritis without response. Bone scintigraphy demonstrated an hyperfixation in bone foot. Echography of the foot revealed a collection of 12 mm in joint space. Purulent fluid taken from the joint was sent for culture witch confirmed the diagnosis of actinomycosis. The clinical outcome was good after eleven month treatment by clindamycin and cotrimoxazol substitutes for vibramycin. The mean follow up was twelve months.

Conclusion : Clinical and therapeutic aspects of this rare localization are reviewed.

Mots-clés: Actinomycose ; Antibiothérapie.