Le retard au diagnostic et au traitement du patient rhumatisant : Quels déterminants ? Enquête transversale aux secteurs publique et privé à Marrakech

Article Original

Ahlam Belkhou, Hind Cherquaoui, Selma EL Hassani

Service de Rhumatologie, Hôpital Ibn Tofaïl CHU Mohammed VI, Marrakech - Maroc

Rev Mar Rhum 2012; 20:38-41

Introduction : Les pathologies rhumatismales représentent un problème de santé publique. Tout retard à la consultation rhumatologique peut influencer négativement leur diagnostic, traitement et pronostic. Le but de cette étude est de déterminer les raisons pour lesquelles le patient rhumatisant tarde sa consultation spécialisée auprès du rhumatologue.

Matériel et méthode : Nous avons réalisé une étude transversale sur 1000 patients rhumatisants colligés au niveau des consultations de rhumatologie publique et privée de la région de Marrakech.

Résultats : L'âge moyen des patients était de 49 ans avec une prédominance féminine. La plupart des patients étaient citadins, n'avaient aucun niveau d'instruction, sans profession et sans couverture sanitaire. La symptomatologie clinique des nouveaux patients était dominée par la douleur, principal motif de consultation. L'arthrose était le chef de fil des pathologies des anciens malades. Les patients avaient opté pour d'autres modes de traitements avant de s'adresser au rhumatologue : un traitement traditionnel, la phytothérapie, ou le recours à la médecine moderne. La majorité des patients (71 %) était retardataire à la consultation en rhumatologie, et avait expliqué son retard par la négligence des médecins consultés en premier lieu, ainsi que la pauvreté. L'ignorance de la spécialité et les problèmes de rendez-vous étaient placés en second lieu. En troisième lieu, existent des patients qui croyaient à la médecine traditionnelle beaucoup plus qu'à la médecine scientifique. Les autres n'étaient pas conscients de la maladie, ou non disponibles pour la consultation.

Conclusion : Plusieurs facteurs influencent le retard à la consultation spécialisée, reste à faire de grands efforts pour diminuer ce retard.

Introduction : The rheumatic diseases represent a public health problem. Any delay in rheumatology consultation may negatively influence their diagnosis, their treatment and their prognosis. The purpose of this study is to determine the reasons why the patient with rheumatic diseases delays his specialized consultation with the rheumatologist.

Methods : We conducted a cross-sectional study on 1000 rheumatic patients collected in the public and private consultations of rheumatology in the area of Marrakech.

Results : The average patient age was 49 years with female predominance. Most patients were city dwellers, had no education, were unemployed and without health mutual. The clinical symptoms of the new patients were dominated by pain, which was the main reason for consultation. Osteoarthritis was the most frequent pathology in the former patients. Patients opted for other treatment methods before addressing to the rheumatologist: the traditional treatment, the herbal medicine, or the use of modern medicine. Most patients (71%) were latecomers to the consultation in rheumatology, and had explained their delay by the negligence of doctors consulted first, and poverty. Ignorance of the specialty and the problems of appointment were placed second. In third place, there were patients who believed in traditional medicine much more than scientific medicine. Others were not aware of the disease, or not available for consultation.

Conclusion : Several factors influence the delay to specialist consultation; still have to make great efforts to reduce this delay.

Mots-clés: diagnostic, Retard, Consultation, Maladies rhumatismales, Déterminants