Epidémiologie des fractures de hanche entre 2006-2009 dans la région de Rabat

Article Original

Asmaa Rezqi (1), Aimé Rodrigue Ngbanda (1), Nada Bensaoud (1), Manal Bensaoud (1), Mohamed Adnane Tazi (2), Abdellah El Maghraoui (1).

1 Service de Rhumatologie, Hôpital Militaire Mohammed V, Rabat - Maroc
2 Service d’Epidémiologie, Ministère de la Santé Publique, Rabat - Maroc

Rev Mar Rhum 2012; 21:44-51

La fracture de la hanche est la complication la plus grave des fractures ostéoporotiques. Il n'existe pas de données concernant ses tendances temporelles en Afrique. L'objectif de l'étude était de déterminer les tendances temporelles des taux de fractures de la hanche pour la province de Rabat et de prévoir le nombre de fractures de la hanche attendus au Maroc au cours des années à venir jusqu'en 2050.

Méthodes : tous les cas de fracture de hanche enregistrés au cours des années 2006-2009 ont été recueillis à partir de tous les hôpitaux et les cliniques de la province.

Résultats : au cours de la période de 4 ans, 520 (51,8%) fractures de la hanche ont été enregistrés chez les femmes et 484 (48,2%) chez les hommes. L'incidence de fracture de la hanche spécifique à L'âge et le sexe a augmenté fortement avec l'âge. Les fractures de la hanche chez les femmes sont de survenue plus tardive, 75,0 ans (10,7) que chez les hommes 73,3 ans (11,0) (p = 0,014) et leur incidence, standardisé à la population en 2004 à Rabat, était plus élevé chez les femmes que chez les hommes (60,6 [IC à 95%: 55,1 -65,6] pour 100.000 personnes-années vs 56,6 [IC 95%: de 51,5 à 61,7]). L'incidence est restée globalement stable au cours de la période d'étude et l'analyse de régression linéaire n'a montré aucune différence statistiquement significative. Pour l'année 2010, il y avait 4327 fractures de la hanche au Maroc (53,3% chez les femmes). En supposant qu'aucun changement dans l'incidence par âge et par sexe de la fracture de la hanche de 2010 à 2050, le nombre de fractures de la hanche devrait augmenter progressivement de 2019 à 5923 chez les hommes et de 2308 à 6519 chez les femmes.

Conclusion : l'incidence spécifique à l'âge de la fracture de la hanche entre les années 2006 et 2009 est restée stable au Maroc. Il a été estimé que le nombre de fractures de la hanche attendus triplera, entre 2010 et 2050.

Introduction : No data on hip fracture incidence trends exists from Africa. The aim of the study was to determine time trends in hip fracture rates for the province of Rabat and to forecast the number of hip fractures expected in Morocco up to 2050.

Methods : All hip fracture cases registered during the years 2006–2009 were collected at all the public hospitals and private clinics with a trauma unit and/or a permanent orthopedic surgeon across the province.

Results : Over the 4-year period, 723 (54.3%) hip fractures were recorded in women and 607 (45.6%) in men. The age- and gender-specific incidence of hip fracture rose steeply with advancing age. Hip fractures occurred later in women 75.0 (10.7) years than in men 73.3 (11.0) years (p=0.014) and its incidence was higher in women than in men (85.9 [95% CI: 79.7-92.2] per 100,000 person-years vs. 72.7 [95% CI: 66.9- 78.5]). The incidence remained globally stable over the period study and the linear regression analysis showed no significant statistical difference. For the year 2010, there were 4327 hip fractures estimated in Morocco (53.3% in women). Assuming no change in the age- and sex-specific incidence of hip fracture from 2010 to 2050, the number of hip fractures in men is expected to increase progressively from 2019 to 5923 and from 2308 to 6519 in women.

Conclusion : The age-specific incidence of hip fracture between the years 2006 and 2009 remained stable in Morocco and the number of expected hip fractures would triple between 2010 and 2050.

Mots-clés: Ostéoporose, Maroc, Fracture de hanche, Incidence